Préparation de l’Assemblée générale et Rencontre Nationale annuelle du 28 mai prochain.

La Rencontre annuelle accueillera des intervenants de grande qualité. Jean-Louis BIANCO – Président de l’Observatoire National de la Laïcité, Marc BOSS – théologien, sont attendus avec d’autres encore. Autour de la question de l’interreligieux et de l’interconvictionnel –prendre la dimension du fait religieux dans une approche laïque et favoriser le dialogue-, nous pourrons parler du rôle que jouent et peuvent jouer nos Frats, des raisons d’y être engagés, des manières de faire des uns et des autres.
L’Assemblée générale verra un renouvellement partiel des membres du Comité National. Ce sera aussi l’occasion de dire notre reconnaissance au trésorier et à des équipiers qui partent vers de nouvelles aventures.
Les convocations à cette journée vont parvenir bientôt aux membres de la MPEF. Les Fraternités sont invitées à convier les personnes qui souhaiteraient rejoindre notre Mouvement.

Nos ressources bibliques et théologiques pour l’animation spirituelle.

A la suite du Congrès des Conseillers des CA des Frats, une commission théologique se met en place. Le Comité National a été informé de ses travaux, de ses questions, et exprimé certaines de ses attentes. Les Journées de rentrée des équipiers – ouvertes à d’autres – doivent aborder le sujet de cette animation. Le Comité National a précisé les responsabilités des uns et des autres dans l’animation de ces Journées.
Il espère que chaque équipier-e se mobilisera pour mettre à disposition de ses collègues les ressources dont il dispose déjà.

Evaluations

Le Comité National essaie de respecter les rythmes d’évaluation des ministères des équipiers-envoyés de la MPEF. Il a été conduit à entendre les retours de l’évaluation des 18 premiers mois de ministère de Claude GILLET à Rouen. Il a aussi échangé après avoir reçu l’évaluation du ministère de Francis MULLER au poste de secrétaire général après 6 années.
Le Comité National a manifesté sa reconnaissance pour leurs forts engagements personnels. Il a fait quelques suggestions et s’est interrogé sur sa manière d’accompagner les uns et les autres.
Le Comité National rappelle que les équipiers peuvent solliciter la commission formation pour des formations qui leur semblent pertinentes.

Séjours d’enfants en Suisse

Le Comité National a entendu les questions et propositions des amis suisses qui portent depuis des années le souci de l’organisation de ces séjours d’enfants venus des Frats de France. Dans l’attente d’une évolution éventuelle du dispositif, les séjours 2016 seront juste une poursuite des échanges précédents. En effet de nouveaux partenariats seraient possibles en Suisse pour garantir un nombre significatif et une qualité des accueils.
Le Comité National a demandé à l’équipe franco-suisse qui suit cette activité de questionner les Fraternités sur leurs attentes et leurs besoins, sur la place de ces séjours dans leurs projets auprès des jeunes et des familles. Merci aux Fraternités de leur apporter des réponses précises.

Préoccupations

Le Comité National a consacré beaucoup de temps à l’examen des relations de la MPEF avec des associations locales. Il a constaté combien l’environnement législatif, fiscal, réglementaire, avait accéléré son évolution ces dernières années, et combien cela nécessitait des transformations importantes de la structuration du Mouvement MPEF. Le Comité National recevra donc avec intérêt à sa réunion du mois de juin, une première analyse des situations et des pistes possibles par le groupe d’Audit qui a multiplié les rencontres.
En attendant la mise en œuvre d’une organisation qui puisse porter le projet MPEF et être pleinement conforme aux règles, le Comité National espère pouvoir proposer aux financeurs des Frats et aux Fraternités elles-mêmes des formes de relations conventionnelles acceptables par tous.

Besoins de ressources humaines

Un certain nombre de Frats et Foyers pointent leurs besoins de compétences dans des domaines variés, dont celui des finances, de la comptabilité, de la constitution de dossiers pour les partenaires.
Le Comité National – devant la complexité de certaines situations – doit pouvoir aussi proposer des appuis temporaires à tel ou tel lieu.
Nous devons les uns et les autres être attentifs à ces besoins et ne pas hésiter à solliciter des personnes qui seraient disponibles à mettre leurs compétences au service de la MPEF. Pensez-y !